Twitter du Cercle

Jean-Paul Gauzès

Version pour imprimerPDF version

Le Parlement de Strasbourg, la montée en puissance d’un pouvoir législatif européen


18 avril 2007

Jean-Paul Gauzès, député européen, groupe du Parti populaire européen et des Démocrates européens (PPE), et membre de la commission des Affaires économiques et monétaires était l’invité d’une Rencontre spéciale du Cercle des Européens-L’Express, consacrée au Parlement européen.


Jean-Paul Gauzès est député européen (PPE), et membre de la commission des Affaires économiques et monétaires.

Jean-Paul Gauzès © Cercle des Européens
J.P Gauzes, E. Baron Crespo, R. Goebbels © Cercle des Européens
Jean-Paul Gauzès © Cercle des Européens

Portrait

De la région à l’Europe

Pour aller à Strasbourg au siège du Parlement, il n’est pas dans tous les cas nécessaire de passer par la case Paris. Voilà les bienfaits d’une décentralisation bien comprise. Jean-Paul Gauzès, député européen, élu en 2004 sur la liste UMP pour la circonscription Nord, a en effet fait le saut de la région à l’Europe. Où plutôt des régions car il a parcouru la France : du midi au Nord Ouest. Et le voilà député, spécialiste reconnu dans les affaires économiques et financières et juriste hors pair. Il est le rapporteur de textes majeurs comme celui sur l’Espace européen des Paiements.

Un homme de droit

C’est dans le midi puisqu’il débute sa carrière d’enseignant comme assistant à l’Université des Sciences Sociales et à l’Institut d’études politiques de Toulouse. Il poursuit son activité au ministère de l’Education nationale à partir de 1972 dans les services de la formation des personnels de l’administration. En 1980, il devient avocat au Conseil d’Etat et à la Cour de Cassation, une charge prestigieuse s’il en est. De 1995 à 1998, il entre au barreau de Paris et exerce une activité de conseil auprès de grands établissements financiers. Plusieurs le remarquent, et une grande banque internationale fait appel à lui. En juin 1998, il entre à son comité de direction en y exerçant également les fonctions de Directeur juridique et fiscal.

Le goût du terrain

Mais il mène en parallèle une autre carrière, celle d’élu, dans une autre région que celle de sa formation, la Normandie. Il est élu maire en 1983 en Seine Maritime à Sainte Agathe d’Aliermont. Il s’implique alors dans les structures intercommunales, entre à l’Association des Maires de son département puis, en 2001, est élu membre du comité directeur de l’Association des Maires de France. Devenu en 1993 conseiller régional, il est élu vice président de Haute-Normandie puis Président de la Commission de développement économique régional. Réélu conseiller en 1998, il préside le groupe « Unis pour la Normandie » qui réunit l’opposition de centre droit au sein du conseil régional de Haute Normandie.

L’Europe, sans restriction.

Et c’est tout naturellement qu’il entre en juin 2004 au Parlement européen où il est membre de la commission des affaires économiques et monétaires, membre suppléant de la commission des affaires juridiques, membre titulaire de la délégation pour les relations avec l’Iran et de la commission parlementaire mixte Union européenne-Roumanie. Le pouvoir législatif lui va comme un gant. Juriste, il faut l’être ou en tous les cas, il faut avoir le goût du droit et des textes. Il l’a. Mais il faut aussi savoir convaincre. Or Jean-Paul Gauzès est aussi un négociateur avéré qui sait rassembler et faire naître des consensus : une qualité de prix dans un Parlement à la population aussi politiquement et culturellement diversifiée que celui de Strasbourg.

www.troisfourmis.com