Twitter du Cercle

En direct de l'Académie des Technologies

François-Xavier Ortoli. Décès d’un grand ami du Cercle des Européens

Version pour imprimerPDF version

27 novembre 2007

François-Xavier Ortoli, ancien Président de la Commission des Communautés européennes de 1973 à 1977. Le Cercle des Européens tient à rendre hommage à ce bâtisseur de l’Europe et fidèle des Rencontres du Cercle.


François-Xavier Ortoli © Commission européenne

François-Xavier Ortoli, ancien Président de la Commission des Communautés européennes de 1973 à 1977. Le Cercle des Européens tient à rendre hommage à ce bâtisseur de l’Europe et fidèle des Rencontres du Cercle.



C’est avec une grande émotion que nous avons appris le décès de M. François-Xavier Ortoli intervenu le 29 novembre à Paris, l’age de 82 ans. Sa brillante carrière de grand commis de l’Etat, de responsable politique et d’industriel font de lui l’une des personnalités marquantes de la Vème République. François-Xavier Ortoli restera dans les mémoires comme un des grands bâtisseurs de l’Europe, un visionnaire et l’un de ceux qui ont ouvert la voie à l’euro.

Inspecteur des Finances, François-Xavier Ortoli intègre la Direction des relations économiques extérieures du Ministère des Finances en 1955, puis en pionnier accède aux fonctions de directeur général du marché intérieur de la Commission européenne dès 1958, alors que les institutions du traité de Rome se mettent en place. En 1962, il devient directeur de cabinet du Premier ministre Georges Pompidou. C’est l’Europe qui sera le fil conducteur de sa carrière. Commissaire Général au Plan dans les années soixante, ancien Ministre du général de Gaulle et du Président Pompidou, à l’Equipement puis aux Finances, François-Xavier Ortoli a en effet présidé la Commission des Communautés européennes de 1973 à 1977. Sous sa présidence, l’Europe a connu de grandes avancées, avec notamment le passage de 6 à 9 membres lors de l’entrée du Danemark de l’Irlande et de la Grande-Bretagne. En tant que Président de la Commission, il fut l’un des principaux artisans du système monétaire européen et de la monnaie unique. C’est ensuite que commence sa nouvelle carrière d’industriel. Président de Total en 1985, il sera administrateur de diverses entreprises, puis est nommé président du Medef international. Ce grand amateur de poésie, de peinture et de culture méditerranéenne est resté attaché à ses valeurs européennes et a milité pour l’Europe jusqu’à ses derniers jours. Il avait reçu la croix-de-guerre 39-45 et la médaille de la Résistance.

Le Cercle des Européens tient à rendre hommage à ce fidèle des Rencontres du Cercle qui, par ses interventions riches de son incomparable expérience, a toujours apporté à nos débats une parole sage et néanmoins sans concession. Nous transmettons à sa famille et à ses proches toute notre sympathie attristée.

www.troisfourmis.com