Twitter du Cercle

Urmas Paet - ministre des Affaires étrangères d'Estonie: "Nos relations avec la France sont de plus en plus actives"

Version pour imprimerPDF version

14 novembre 2011

De visite en France, le ministre des Affaires étrangères d'Estonie, Urmas Paet, a bien voulu répondre à plusieurs questions du Cercle des Européens. Voici la troisième et dernière partie de son interview. Il y aborde la création d'une agence européenne pour les nouvelles technologies, le vote par internet et nous parle de Tallinn, capitale européenne de la culture cette année.


Urmas Paet est un ancien journaliste de la rédaction de la Radio estonienne et du journal Postimees. Il est membre du Parti de la Réforme et est nommé ministre de la Culture dans le gouvernement de Juhan Parts le 10 avril 2003. Deux ans plus tard, la coalition de Parts chute et Urmas Paet devient ministre des Affaires étrangères le 13 avril 2005 dans le premier cabinet d'Andrus Ansip. Il est reconduit à ce poste en 2007 et en 2011.


Le ministre des Affaires étrangères d'Estonie, Urmas Paet, rappelle que son pays va recevoir sur son sol la future agence européenne pour les technologies de l'internet. Cette agence qui doit entrer en action pour 2012 est également hébergée en France, à Strasoubrg, pour ce qui concerne les serveurs du système d'information de Schengen. 

"Cette agence est très importante car nous sommes de plus en plus concernés par ces nouvelles technologies dans notre quotidien" explique-t-il. Pour lui, "il est très important que l'Europe puisse les faire fonctionner de manière correcte sur l'ensemble de son territoire, mais qu'elle garde également en son sein toutes les ressources de savoir nécessaire à leur développement". Cette coopérationentre la France et l'Estonie a valeur d'exemple pour le ministre: "cette capacité à travailler ensemble, entre grands et petits pays membres, va permettre à cette agence de fonctionner le mieux possible".

 

www.troisfourmis.com