Twitter du Cercle

Christophe Caresche et Axel Schäfer: Ré-orienter l'Europe ?

Version pour imprimerPDF version

05 avril 2012

Les socialistes Christohpe Caresche et Axel Schäfer travaillent régulièrement ensemble. Ces deux vice-présidents des groupes socialistes à l'Assemblée nationale et au Bundestag souhaitent ré-orienter l'Europe. Le Cercle des Européens est allé à leur rencontre.


Christophe Caresche est député du XVIIIe arrondissement de Paris depuis 1997. Il a été notamment rapporteur de la loi sur le droit de vote des ressortissants européens aux élections municipales et européennes. Il est vice-président du groupe socialiste à l'Assemblée Nationale chargé des questions européennes et chargé dans la campagne de François Hollande des relations avec les parlements nationaux des pays membres de l'Union européenne.

Axel Schäfer est vice-président du groupe SPD au Bundestag. Ancien eurodéputé (1994-1999), il est toujours engagé sur ces questions puisqu'il est vice-président du Mouvement Européen - Allemagne. Cet élu de la Rhénanie du Nord - Westphalie s'occupe également pour le groupe parlementaire du SPD des questions liées à l'Union européenne.


Cercle des Européens: Parle-t-on assez de l'Europe dans cette campagne ?

Christophe Caresche: C'est un thème essentiel pour la France dans les mois et semaines qui viennent. On peut avoir l'impression dans cette campagne que ce thème n'est pas très présent. Peut-être parce qu'en réalité il s'agit de traiter l'urgence. Parler de relance du projet européen ou des structures de l'Union européenne, cela peut paraître un peu difficile au moment où l'Europe connaît une crise sans précédent, qui n'est pas finie et qu'il faut régler. Sur ce plan-là, François Hollande propose de renégocier le traité en cours avec une ré-orientation de l'Europe autour d'une initiative de croissance.

Axel Schäfer: Je trouve qu'on parle plus de l'Europe dans cette campagne qu'il y a quelques années. François Hollande a fait beaucoup de propositions sur les questions européennes. Nous allons commencer une campagne en commun pour les Européennes (ndlr: en 2014) avec les autres partis socialistes européens, y compris le Parti Socialiste et le SPD. 

Cercle des Européens: Pourquoi souhaitez-vous "ré-orienter" l'Europe ?

Christophe CarescheChristophe Caresche: La réponse donnée jusqu'à présent à la crise européenne en passant principalement par l'austérité n'est pas une réponse viable. C'est même dangereux pour une Europe quasiment en récession. Il faut s'attacher dans les prochaines semaines à relancer la croissance. Beaucoup de propositions ont été mises sur la table, y compris par la Commission européenne. Il faut donc s'en saisir et obtenir dans une discussion franche avec Mme Merkel qu'il y ait un certain nombre de moyens apportés à des projets au service de la croissance. La ré-orientation de l'Europe, c'est sortir d'une logique d'austérité pour aller vers la croissance.

Cercle des Européens: Pourquoi était-ce important pour vous M. Schäfer de venir en France supporter M. Hollande ?

Axel Schäfer: M. Sarkozy a invité Angela Merkel avant de dire que ce n'était pas nécessaire... Nous autres socialistes de l'Europe avons été invités à venir par François Hollande. Sigmar Gabriel et d'autres camarades socialistes européens (dont Martin Schultz, le nouveau président du Parlement européen) sont venus en France pour dire qu'ils soutiennent le Parti Socialiste et François Hollande en tant que futur président de la République.

Par ailleurs, Christophe Caresche et moi travaillons ensemble étroitement. Nous sommes les vice-présidents respectifs de nos groupes parlementaires en charge des questions européennes à l'Assemblée nationale et au Bundestag. Nous voulons donner l'exemple aux autres socialistes en Europe que nous vivons dans des pays différents mais nous avons des idées et des intérêts communs pour lutter ensemble.

www.troisfourmis.com