Twitter du Cercle

Taxe Tobin: il faut un espace fiscal européen

Version pour imprimerPDF version

10 janvier 2012

Noëlle Lenoir réagit à la proposition de la France de faire cavalier seul sur la mise en place de la Taxe Tobin. Elle rappelle qu'il est nécessaire d'ajouter à l'union monétaire un véritable espace fiscal européen.

Taxe Tobin française ou européenne ?


La présidente du Cercle des Européens rappelle "qu'il ne s'agira pas de la proposition originelle de Taxte Tobin visant à aider les banques centrales en cas d'écarts de change" mais de "moralisation de la vie économique [...] pour financer les Etats endettés". Elle préférerait qu'une "réforme de cette ampleur soit mise en place au niveau communautaire" car "le cavalier seul d'un Etat, fut-il la France, n'apparait pas appropriée" selon elle. Elle demande à revenir à l'idée première: "un espace fiscal et économique européen, donc pas seulement monétaire".

"La taxe sur les transactions financières dans la zone euro, oui. Une taxe mise en oeuvre chacun de son côté au niveau national, non", résume-t-elle.

Noëlle Lenoir: "quand on crée un impôt, c'est une ressource. Doit-elle être purement nationale ou bien peut-on ambitionner d'en faire une ressource européenne ? La Commission européenne avait proposé il y a quelques mois d'en faire une ressource propre allant directement au budget de l'Europe. Ce budget serait alors plus orienté vers la relance économique, l'investissement, l'innovation et la recherche qu'actuellement. Faire du budget européen un budget de relance et non plus seulement un budget de redistribution à travers les fonds structurels ou ceux de la politique agricole commune, c'est une idée d'avenir, voir même du présent. L'austérité, c'est bien mais la relance est absolument nécessaire si on veut une concrétisation de l'Europe écoonmique et créer de l'emploi".

www.troisfourmis.com