Twitter du Cercle

La compétitivité globale des nations selon le Forum économique mondial (2009-2010) : L’Union européenne rattrapée par la Chine ?

Version pour imprimerPDF version

10 octobre 2009

Le Forum économique mondial vient de publier son classement annuel de la compétitivité des nations. Cette année, la Suisse passe au premier rang et devance les Etats-Unis qui pâtissent de la dégradation de leurs marchés financiers et de leurs comptes publics. L’Union européenne reste en moyenne assez éloignée des scores américains, et se fait rattraper progressivement par la Chine.



Le Forum économique mondial (World Economic Forum ou WEF) vient de publier son classement annuel de la compétitivité des nations, classement basé pour l’essentiel sur une enquête de perception réalisée au printemps dans chaque pays par un institut partenaire, dont HEC Paris pour la France. Les résultats annoncés résultent d’une moyenne entre les opinions du printemps 2008 et du printemps 2009. Cette année, la Suisse passe au premier rang et devance les Etats-Unis qui pâtissent de la dégradation de leurs marchés financiers et de leurs comptes publics. Mais les écarts des scores entre pays développés sont très minimes, ce qui fait ressembler les évolutions du classement à un mouvement brownien. Seuls comptent les écarts importants. Or, l’Union européenne à 27 reste en moyenne assez éloignée des scores américains, et se fait rattraper progressivement par la Chine : la moyenne des scores des pays membres situe l’Union au 26ème rang, tandis que la Chine est désormais au 29ème rang, avec un score presque égal.

Le rapport du WEF rend compte d’un grand nombre de facteurs regroupés en douze "piliers de la compétitivité" : les infrastructures, la politique macroéconomique, le système de santé et d’éducation, la fluidité et l’efficacité des marchés, la sophistication des entreprises... Il permet ainsi d’observer où se trouvent les forces respectives des différents pays.

© World Economic Forum

Dans le classement global, les pays membres de l’Union apparaissent en ordre dispersés. Cinq d’entre eux font partie du top 10 : la Suède, le Danemark, la Finlande, l’Allemagne, les Pays-Bas. La France émarge au 16ème rang ; l’Italie traditionnellement mal classée par le Forum, est au 48ème rang cette année. Les pays membres les plus sévèrement classés sont la Grèce (71e) et la Bulgarie (76e).

Pour l’Europe prise dans son ensemble, les principaux retards vis-à-vis des Etats-Unis demeurent, selon le WEF : l’innovation et la sophistication des entreprises, les infrastructures et l’efficience du marché du travail.

Certains scores chinois sont désormais assez proches des scores européens. Mais la Chine reste encore distancée en termes de technologie, d’éducation supérieure et d’infrastructures.

Synthèse réalisée par : Eric Mathieu, Chercheur associé à HEC Executive Education, Économiste à la Diact et Bertrand Moingeon, Professeur et Directeur Général adjoint de HEC Paris, Directeur de l’Institut de l’Europe HEC.

www.troisfourmis.com